Historique

Déjà plus de 50 ans au service des propriétaires forestiers privés et de la forêt

1960 : Plusieurs propriétaires forestiers, autour de Hamoir, se regroupent afin de bénéficier des services d’une petite entreprise de travaux sylvicoles, d’une pépinière, d’une centrale d’achat…
C'est la naissance du Groupement

1963 : 10 propriétaires forestiers condruziens, réunis au château de Vien organisent la première vente groupée en Belgique.

1965 : Le Groupement fonde la compagnie forestière Ardenne Condroz, en abrégé Cofac sa.
Celle-ci a deux vocations :

  • commercialiser les bois à route après classement par essence et qualité.
  • exploiter une scierie afin de répondre à la mévente des chênes.

Les catalogues reprenant les ventes de lots à route sont adressés comme pour les lots sur pied, à une large clientèle belge et étrangère.

1967 : Nous bénéficions de l’appui technique du département des Eaux et Forêts de la Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux, actuellement Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech.
Nous réalisons nos premiers plans de gestion pour nos coopérateurs.

1969 : Le Groupement engage son premier ingénieur forestier à temps plein.

1975 : Création d’un chantier de tri et de centralisation. Les lots sont constitués de billons triés selon les besoins de l’industrie. De 1975 à 1985, 5 à 10 ha du chantier sont en permanence couverts par des bois. 80% des produits sont exportés principalement vers l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, l’Espagne, le Moyen-Orient et jusqu’au Japon.

1990 : Le marché du bois a fortement évolué, beaucoup d’usines ont fermé leurs portes ou se sont regroupées à l’étranger. Nous adaptons en permanence nos ventes aux opportunités du marché.
Les changements climatiques et les nouvelles orientations politiques et mesures environnementales (Code forestier, Natura 2000, PEFC…) nous ont amené à une nouvelle façon d’envisager l’avenir de la forêt.
Au cours de la même période, le Groupement a évolué vers un service de gestion globale des propriétés forestières.

2010 : Bénéficiant de l’appui scientifique du Professeur J. Rondeux (Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech), le Groupement innove en adoptant et appliquant le concept de gestion adaptative et participative.

  • La gestion "adaptative" s'appuie sur les acquis de la recherche scientifique et sur la législation en vigueur, elle s'emploie à améliorer la résistance de la forêt par rapport aux perturbations pouvant l'affecter et vise à la préparer de manière flexible aux attentes et besoins à venir.
  • La gestion "participative" implique une réflexion menée en partenariat entre propriétaires et gestionnaires quant aux décisions relatives aux actes de gestion devant conduire à construire une forêt dont la définition des fonctions prioritaires résulte d'un engagement réciproque.

Pour concrétiser ces approches, le DSG ("Document simple de Gestion") est devenu un outil incontournable à la fois de connaissance, d'orientation et d'action auquel le Groupement se réfère. Il s'inscrit résolument dans une vision à long terme impliquant le suivi permanent de la durabilité de la gestion.